Blog Crown Heights – Digital Media

Du commerce à l'e-commerce : quand le tactile change la donne

Dans une ère du tout digital, où les commerces physiques se digitalisent, les sites e-commerce, eux, ouvrent leur boutique en propre.

Face à la digitalisation de la société et aux changements de comportement des consommateurs, les stratégies marketing ont évolué. Ils suivent aujourd’hui la logique : multicanal to cross-canal to omnicanal.

> Multicanal : multiplier les points de contact de vente avec les clients.

> Cross canal : intégrer différents canaux dans le parcours du consommateur.

> Omnicanal : synergie entre digital et point de vente physique : web-to-store.

L’idée finale est de ré-enchanter l’expérience client afin de s’adapter aux nouveaux comportements des consommateurs. Ces derniers sont de plus en plus dans une logique de cross-canal. Il faut donc leur proposer un parcours d’achat fluide et une expérience digitale unique.

 

Ainsi, les points de vente physiques se digitalisent (affichage digital, paiement mobile, beacon, etc.) tandis que les sites e-commerce développent des points de vente. Ainsi, on assiste à une forte croissance des « click and mortar ».

Voici quelques exemples de sites ecommerce qui ont choisi d’ouvrir leur boutique physique :

Birchbox

Après avoir ouvert sa boutique à New-York en 2014, Birchbox, dénicheur des meilleurs produits de beauté, ouvrira ses portes à Paris, au printemps 2017.

 

Le commerce prend de nouvelles formes.

 

meilleutaux.com

meilleurtaux.com, le spécialiste des crédits, compte aujourd’hui 250 agences réparties sur le territoire français.

 

Le e-commerce ouvre des commerces physiques

 

Spartoo

Spartoo a ouvert sa première boutique connectée (écrans, tablettes, usage de QR code, etc.) dans le centre-ville de Grenoble. La marque s’inscrit ainsi dans une logique cross-canal. En effet, pour le PDG de Spartoo, « il n’y a plus de frontière entre le commerce physique et le commerce en ligne ».

 

Spartoo a ouvert son premier commerce physique à Grenoble

 

Cette stratégie vise à s’adapter aux besoins de leurs client(e)s dont la démarche aujourd’hui consiste à associer physique et digital. Ceci permet également à la marque de se différencier de la concurrence (assez rude concernant la vente en ligne de chaussures).

 

La Redoute

AM.PM, marque de meuble et décoration de La Redoute, a ouvert ses portes à Paris en juin 2015. L’occasion pour La Redoute de présenter ses meubles et objets de décoration à sa clientèle.

 

Les marques Internet ouvrent de plus en plus de commerces en ville.

 

Rue du Commerce

Le célèbre site de vente en ligne Rue du Commerce se lance dans une stratégie cross-canal. Première étape, la création de « Ma Boutique Express ». L’idée est de créer une passerelle entre le commerce physique et le commerce en ligne. Ces boutiques installées dans les Relay des gares notamment, offrent la possibilité aux voyageurs d’acheter un produit sur leur trajet domicile-travail. Le produit est acheté sur une borne tactile et peut être récupéré 2 ou 3 jours plus tard au même endroit.

« Ma Boutique Express, est la première étape de notre stratégie cross-canal, nous souhaitons aller à la rencontre de nos clients et répondre à leurs nouvelles habitudes de consommation en expérimentant le commerce connecté.», explique Sylvie Latour, Directrice Générale Adjointe Développement & Stratégie de Rue du Commerce.

 

 

Pourquoi choisir l’omnicanalité ?

Les avantages pour ces pures players d’avoir une présence physique sont multiples. Nous en retiendrons 6 :

1.   Améliorer la visibilité : être présent sur internet mais aussi physiquement permet d’améliorer sa visibilité et sa notoriété.

2.   Multiplier les canaux de distribution : permettre au consommateur de choisir leur canal de distribution. Cette double présence permet de créer de nouveaux points de contact entre la marque et ses clients. Cela permet donc de faciliter l’accès aux produits et ainsi augmenter les ventes.

3.   Élargir sa cible : avoir une boutique physique permet de toucher des consommateurs qui ne sont pas toujours présents sur internet, potentiellement intéressés par les produits.

4.   Poursuivre sa croissance : le choix d’ouvrir des boutiques fait partie du développement pour les marques présentes uniquement sur le web. C’est un choix stratégique de croissance afin de disposer de nouveaux canaux de distribution. Le but final ? Acquérir de nouveaux clients et améliorer son chiffre d’affaires.

5.   Créer une relation de proximité avec sa clientèle : grâce aux boutiques physiques, les marques ont la possibilité de rencontrer leur client, d’interagir avec eux et de créer une relation de confiance.

6.   Lever les freins liés à internet :  l’achat en ligne n’est pas aussi aisé qu’on peut le croire. En effet, paiement en ligne, impossibilité d’essayer le produit, manque d’information sont autant d’inconvénients qui freinent une partie des consommateurs. L’ouverture d’une boutique physique permet à la marque de lever l’ensemble de ces freins. En effet, les consommateurs peuvent se déplacer en point de vente pour acheter les produits souhaités.

 

En conclusion

Ouvrir une boutique physique ne se fait pas comme ça. Ce choix doit s’inscrire dans une stratégie mûrement réfléchie. Pour cela, il est important de croiser ces propres objectifs avec les attentes des consommateurs. Car aujourd’hui, les consommateurs attendent beaucoup des points de vente. Ils doivent être complémentaires à Internet et offrir une expérience digitale fluide et continue. Il faut ainsi être innovant et proposer des concepts-store différents, intégrant le digital à tous les niveaux du parcours d’achat.

 

Vous souhaitez digitaliser vos espaces ? Vous avez un projet digital media ?

Rendez-vous sur Crown Heights et contactez nos spécialistes pour une expertise gratuite !

 

Partager
sur :