L'affichage dynamique dans les musées : une nouvelle approche de la muséographie

Nous avons déjà abordé l’intérêt du digital signage pour les offices de tourisme ainsi que dans les espaces de loisirs. Aujourd’hui, place à l’affichage dynamique dans les musées. Ces lieux de culture empruntent de plus en plus aux parcs d’attractions. Le but ? Continuer d’attirer les visiteurs.

Pour maintenir et développer le volume des visites, les musées doivent encourager la dimension ludique. Ainsi, ils laissent une marque persistante dans l’esprit des visiteurs. Pour atteindre cet objectif, les dispositifs digitaux interviennent de plus en plus régulièrement, jusque dans la scénographie des lieux.

Le musée se digitalise. Le digital media est souvent la solution la plus facilement intégrable dans le parcours des visiteurs. Alors quels sont les avantages de l’affichage dynamique dans les musées ? Est-il l’avenir de la muséographie ?

Moderniser les musées grâce à l’affichage digital

Les musées sont des établissements anciens. Si le concept existe depuis l’Antiquité, les premières tentatives modernes, aux frontières des cabinets de curiosité, apparaissent durant le XVIIe siècle. Le premier musée public est ainsi ouvert en 1683 : c’est l’Ashmolean Museum d’Oxford.

En plus de 3 siècles d’existence, les musées ont connu de nombreux changements. Ils ont vu émerger de nouvelles philosophies concernant l’accompagnement des visiteurs et la médiation culturelle. Ces évolutions ont ainsi permis de développer les dispositifs de diffusion de l’information, à travers des supports traditionnels et digitaux.

Les musées face aux codes actuels de la culture numérique

Associer l'affichage dynamique dans les musées et les smartphones

Nous avons déjà abordé l’importance grandissante du smartphone dans la vie du consommateur. Cela est d’autant plus vrai pour la vie culturelle. Pour répondre aux besoins d’un parcours visiteur digitalisé, une solution d’affichage dynamique offre un large éventail de possibilités. Elle convient tout aussi bien aux petites galeries qu’aux plus grandes collections.

Avec une stratégie de contenu adaptée, l’affichage dynamique dans les musées permet de franchir un autre cap dans l’exploration des œuvres. Il met en place une expérience plus moderne :

  • Plan du musée, orientation dans les lieux de passage et organisation de la visite.
  • Informations sur les œuvres.
  • Ambiance dans les espaces d’exposition.

Il fonctionne également bien avec les outils digitaux annexes comme les applications mobiles ou encore les expériences de réalité augmentée. L’affichage numérique est une première étape assez formatrice pour les établissements qui souhaitent investir plus lourdement dans les technologies interactives.

Attirer un nouveau public et fidéliser

Les plus jeunes peuvent avoir des a priori sur les musées. En effet, difficile d’associer divertissement et visite muséale. Il s’agit alors d’aborder une nouvelle approche afin d’attirer de nouveaux visiteurs mais également de les encourager à revenir.

Au-delà des collections permanentes, les musées peuvent également compter sur leurs expositions temporaires pour attirer les curieux. Il faut donc mettre en place une signalétique adaptée pour en faciliter l’accès.

Fluidifier la visite grâce au digital

La présence de l’affichage dynamique dans les musées peut être assimilée par certains à une pratique mercantile. C’est pourquoi il est important de le positionner comme une aide pour les visiteurs. Il s’agit avant tout d’un relais d’informations destiné à les guider afin qu’ils puissent profiter pleinement de l’expérience.

Placés dans l’entrée de l’établissement, les écrans digitaux permettent de signaler efficacement les caisses ou encore l’accueil. A l’intérieur, ils mettent en valeur les différents parcours de visite. Durant ces mêmes parcours de visite, ils servent ensuite de rappel et évitent que les visiteurs ne se perdent.

L’affichage dynamique fluidifie la visite en supprimant les irritants (devoir chercher son chemin et ne pas voir la collection en entier). Il participe à un parcours omnicanal.

Créer de l’interaction et de l’engagement

Cette technologie est également un excellent moyen de conserver le lien avec le visiteur. Elle permet de faire en sorte que sa visite se prolonge au-delà du musée. L’affichage digital sert ainsi à maintenir le lien avec le visiteur et à créer des échanges. Cela peut prendre plusieurs formes :

  • Impliquer le visiteur à travers une programmation interactive : quick time events, quiz.
  • Le convaincre de participer à la vie du musée en s’inscrivant à son club ou programme éducatif.
  • Les inscrire sur une liste de diffusion afin de les tenir au courant des actualités.
  • Recueillir les impressions des visiteurs (ou les dons) et les prendre en considération pour améliorer l’expérience de chacun.
  • Afficher les photos souvenirs des visites ou encore des différentes animations proposées.

L'affichage dynamique dans les musées : une nouvelle approche du visiteur

L’affichage dynamique dans les musées ré-enchante l’expérience client

Si son champ d’expertise a évolué ces dernières décennies, le musée continue d’être un lieu d’échanges et de débats. Pourtant, cette position est constamment remise en cause, notamment par les mouvements artistiques successifs (l’art contemporain par exemple).

De la performance à l’installation vidéo artistique, l’art ne s’observe plus uniquement à l’intérieur d’un musée. Pour maintenir l’intérêt d’une visite, il faut renouveler la discussion et jouer sur l’interaction, quitte à proposer de nouveaux formats. En continuant de surprendre ses visiteurs, le musée peut ainsi compter sur un bouche-à-oreille efficace et même, sur un relais presse.

Avec l’affichage dynamique dans les musées, le visiteur n’est plus passif mais il est convié à la discussion.

L'utilisation de l'affichage dynamique dans les musées

L’affichage dynamique au sein même de l’art

Les écrans d’affichage dynamique permettent de donner une nouvelle dimension aux œuvres et objets exposés. Cela donne vie aux scènes peintes ou encore, informe sur le contexte de réalisation de l’objet en question. C’est pourquoi, il peut être intéressant de diffuser des œuvres sur vos écrans.

Les écrans attirent le regard. Exploitez donc cette opportunité pour appréhender l’art d’une nouvelle manière. Intégrez des écrans au sein de vos tableaux ! Ils se fonderont à merveille dans le décor et dynamiseront la galerie d’une manière peu commune.

Aujourd’hui, l’art numérique émerge à grande vitesse avec l’arrivée des NFT. En exploitant ces tendances, vous proposerez des expériences nouvelles. C’est ce qui vous permettra de conquérir de nouvelles cibles et de ré-enchanter l’expérience client.

Utiliser la gamification pour l’intérêt des plus réfractaires

Apprendre, c’est mieux en s’amusant. Les outils digitaux permettent de mettre en place des initiatives intéressantes en diffusant du contenu ludique. Par exemple, vous pouvez organiser une chasse au trésor au sein d’un parcours de visite scénarisé.

Certains pourront s’appuyer sur des applications en réalité augmentée et réalité virtuelle. Les écrans dynamiques sont d’excellents relais sans être trop encombrants.

En mettant au point ses propres parcours de visites ludiques, le musée propose une expérience unique aux visiteurs. Il peut également profiter de certains événements calendaires pour proposer des thèmes spéciaux : anniversaires des personnages, événements historiques ou encore fêtes particulières.

L’affichage dynamique dans les musées, une technologie qui prend sa place

La digitalisation de l’art a permis aux œuvres culturelles de sortir des murs du musée et ainsi toucher un nouveau public. On peut même parler d’une vulgarisation culturelle. Comme tous les secteurs d’activité, les musées subissent également une transformation numérique pour faire face à ces freins.

L’affichage dynamique dans les musées est un avantage considérable puisqu’il propose une personnalisation de la visite. C’est également un atout pour la muséographie et la scénographie des collections. En effet, il permet également un renouvellement plus régulier de par sa possibilité de gestion des écrans à distance et en temps réel. Il représente ainsi un gain de temps considérable dans le cas de modifications éventuelles.

Partager
sur :