Contactez-Nous

Nous avons déjà abordé l’intérêt de l’affichage dynamique pour les offices de tourisme ainsi que dans les espaces de loisirs. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’affichage dynamique dans les musées. Il faut dire que cette technologie est en train de se faire une place de choix dans les musées. Lieux de culture, ces derniers empruntent de plus en plus aux parcs d’attractions et autres espaces de divertissement. Le but ? Continuer à attirer les visiteurs. Pour maintenir et développer le volume des visites, les musées doivent encourager la dimension ludique afin de laisser une marque persistante dans l’esprit des visiteurs. Pour atteindre cet objectif, les dispositifs digitaux interviennent de plus en plus régulièrement, jusque dans la scénographie et la muséographie des lieux.

Le musée se digitalise. L’affichage dynamique est souvent la solution la plus facilement intégrable dans le parcours des visiteurs.

Crown Heights détaille les avantages de l’affichage dynamique dans les musées.

L'affichage dynamique dans les musées modernise l'expérienceL’affichage dynamique dans les musées permet d’en moderniser l’expérience

Les musées sont des établissements anciens. Si le concept existe depuis l’Antiquité, les premières tentatives modernes, aux frontières des cabinets de curiosité, apparaissent durant le XVIIe siècle. Le premier musée public est ainsi ouvert en 1683 : c’est l’Ashmolean Museum d’Oxford.

En plus de 3 siècles d’existence, les musées ont donc connu de nombreux changements. Ils ont vu émerger de nouvelles philosophies concernant l’accompagnement des visiteurs. Ces évolutions de la médiation culturelle ont ainsi permis de développer les dispositifs de diffusion de l’information, à travers des supports traditionnels comme digitaux.

Les musées face aux codes actuels de la culture numérique

Associer l'affichage dynamique dans les musées et les smartphonesNous avons déjà abordé l’importance grandissante du smartphone dans la vie du consommateur. Cela est d’autant plus vrai pour sa vie culturelle. Pour impliquer entièrement un visiteur, les musées doivent ainsi s’appuyer sur les technologies, leurs différentes interactions et surtout déterminer précisément leurs utilités. Ils doivent donc adopter et s’approprier les codes de la culture numérique.

Souvent, cela dépend du budget de l’établissement culturel et donc, de son rayonnement local et national. Pour répondre aux besoins d’un parcours visiteur digitalisé, l’affichage dynamique offre un large éventail de possibilités. Il répond tout aussi bien aux besoins des plus petites galeries aux plus grandes collections.

 

 

 

Avec une stratégie de contenu adaptée, l’affichage dynamique dans les musées permet de franchir un autre cap dans l’exploration des œuvres et met en place une expérience plus moderne :

  • Plan de l’établissement, orientation et organisation de la visite.
  • Informations sur les œuvres.
  • Ambiance dans les espaces d’exposition.

Il fonctionne également bien avec les outils digitaux annexes : comme par exemple les applications mobiles ou encore les expériences de réalité augmentée. L’affichage dynamique représente également une première étape assez formatrice pour les établissements qui souhaitent investir plus lourdement dans les technologies interactives.

Il contribue ainsi à la valorisation de l’expérience de visite. Il peut tout aussi bien être considéré en tant que dispositif consultatif, dispositif de collecte ou encore dispositif de co-écriture.

L'affichage dynamique dans les musées attire un nouveau publicCela permet d’attirer un nouveau public et d’encourager les habitués à revenir

De manière générale, les musées peuvent avoir une mauvaise réputation dans l’esprit des plus jeunes et de la population qui en est le plus éloignée. En effet, difficile d’associer divertissement et visite muséale. Et, par la même occasion, d’effacer des années de stigmates. Face à cette problématique, les musées ont tendance à recourir à des procédés plus courants dans les espaces de loisirs. Il s’agit alors d’attirer de nouveaux visiteurs mais également de les encourager à revenir.

Au-delà des collections permanentes, les musées peuvent également compter sur leurs expositions temporaires pour attirer des curieux. Il faut donc mettre en place une signalétique adaptée pour en faciliter l’accès.

Fluidifier la visite

La présence de l’affichage dynamique dans les musées peut être assimilée par certains à une pratique mercantile. C’est pourquoi il est important de positionner l’affichage digital comme étant une aide pour les visiteurs. Il s’agit avant tout d’un relais d’informations destiné à guider les visiteurs afin qu’ils puissent profiter pleinement de l’expérience.

Placés dans l’entrée de l’établissement, les écrans permettent de signaler efficacement les caisses ou encore l’accueil. A l’intérieur, ils mettent en valeur les différents parcours de visite. Durant ces mêmes parcours de visite, ils servent ensuite de rappel et évitent que les visiteurs ne se perdent.

L’affichage dynamique fluidifie la visite en supprimant les irritants (devoir chercher son chemin et ne pas voir la collection en entier). Il participe à un parcours omnicanal.

Modifier le statut du visiteur

Cette technologie est également un excellent moyen pour conserver le lien avec le visiteur et faire en sorte que sa visite se prolonge au-delà de l’établissement. L’affichage dynamique sert ainsi aussi à maintenir le lien avec le visiteur et même à créer des échanges avec ce dernier.

L'affichage dynamique dans les musées : une nouvelle approche du visiteur

Cela peut prendre plusieurs formes, qui remettent toutes en question le statut du visiteur en tant que simple observateur :

  • Impliquer le visiteur à travers une programmation interactive : quick time events, quiz.
  • Le convaincre de participer à la vie du musée en s’inscrivant au club ou programme éducatif de l’établissement. Les inscrire sur une liste de diffusion afin de les tenir au courant des actualités.
  • Recueillir les impressions des visiteurs (ou les dons) et les prendre en considération pour améliorer l’expérience de chacun.
  • Afficher les photos souvenirs des visites ou encore des différentes animations proposées.

L'affichage dynamique dans les musées encourage les discussionsL’affichage dynamique dans les musées suscite la discussion

Si son champ d’expertise a évolué ces dernières décennies, le musée continue à être un lieu d’échanges et de débats. Pourtant, cette position est constamment remise en cause, notamment par les mouvements artistiques successifs. De la performance à l’installation vidéo artistique, l’art ne s’observe plus uniquement à l’intérieur d’un musée. L’art sort des murs et entre même dans les magasins. Pour maintenir l’intérêt d’une visite, il faut donc toujours renouveler la discussion et jouer sur l’interaction, quitte à proposer de nouveaux formats. En continuant à surprendre ses visiteurs, le musée peut ainsi compter sur un bouche à oreille efficace et même, sur un relais presse.

L'utilisation de l'affichage dynamique dans les musées

Avec l’affichage dynamique dans les musées, non seulement le visiteur n’est plus passif mais il est convié à faire partie de la discussion.

Donner vie aux œuvres

Les écrans permettent de donner une nouvelle dimension aux œuvres et objets exposés. Cela donne vie aux scènes peintes ou encore, informe sur un contexte quant à l’utilisation de l’objet en question. Ces dispositifs mettent en valeur de façon différente les multiples objets et œuvres dont un musée peut receler.

Les écrans attirent le regard. C’est même devenu un réflexe conditionné de notre quotidien. Alors autant profiter de l’attention accordé pour profiter une nouvelle manière d’appréhender, de vivre et de comprendre les collections. C’est exactement le genre d’action qui a des répercussions aussi bien au niveau national qu’au niveau local.

Ces expériences se placent même dans la suite directe d’une stratégie de conquête des nouveaux publics.

Utiliser la gamification

Apprendre, c’est mieux en s’amusant et la muséographie intègre de plus en plus cette notion. Les dispositifs digitaux permettent de mettre en place des initiatives intéressantes qui désacralisent l’espace du musée. Par exemple, cela peut prendre la forme d’une chasse aux trésors au sein d’un parcours de visite scénarisé.

Les musées avec le plus de moyens pourront s’appuyer sur des applications en réalité augmentée et réalité virtuelle. Cela n’exclut pas les musées plus modestes de pouvoir également mettre en place des serious games. Les écrans dynamiques sont d’excellents relais sans prendre trop de place dans la visite.

En mettant au point ses propres parcours de visite ludiques, un musée propose une expérience unique aux visiteurs. Il peut également profiter de certains événements calendaires pour proposer des thèmes spéciaux : anniversaire des personnages ou événements historiques ou encore fêtes particulières. Avec l’affichage dynamique dans les musées et une stratégie de contenu adaptée, tout est possible.

 

 

La digitalisation a permis aux œuvres culturelles de sortir des murs du musée et ainsi de toucher un nouveau public potentiel. On peut même parler d’une vulgarisation culturelle. De leur côté, les musées entreprennent également un virage vers le numérique et cela, notamment grâce à l’affichage dynamique et à la technologie du tactile. Cela permet non seulement la re-contextualisation des œuvres mais cela offre également la possibilité de proposer une personnalisation de la visite. Grâce à un engagement plus fort des visiteurs, les musées peuvent espérer un plus fort trafic ainsi qu’un soutien financier plus régulier.

C’est également un atout pour la muséographie et la scénographie des collections. Cela offre un nouveau moyen de médiation et permet un ajustement en temps réel aux moindres changements. Il représente ainsi un gain de temps considérable.

 

> Vous souhaitez digitaliser votre établissement culturel ? Contactez-nous !

Pas de publicités, pas de jeux et la possibilité de se désabonner en un clic.

communiquez autrement avec crown heights

Contactez-Nous